Pongée d’Ushikubi

Ushikubi Tsumugi tient son nom d’un village appelé Ushikubi, situé au pied du mont Hakuzan, lieu de production de ce tissu. Ce village se nomme aujourd’hui Shiramineson et appartient à l’actuelle préfecture d’Ishikawa.
Ohata, un fugitif des armées vaincues de Minamoto au cours de la bataille de Heiji en 1159, s’est réfugié avec sa femme à Ushikubi pour se cacher. Les femmes accompagnant ce dernier étaient des tisserandes expérimentées et ont appris les techniques de tissage du pongée aux femmes du village. La première référence au tissu se trouve dans Kebukigusa, une chronique de voyage parue vers 1643. On affirme que vers la fin de la période Edo (1600-1868), il se vendait partout dans le pays et a atteint sa production maximale vers 1935.

La spécificité de ce tissu réside dans le fait qu’il est tissé avec des fils de soie gominés, extraits de cocons dupion, chacun créé par deux vers à soie. Son lustre distinctif et son fil gratté lui apportent une sensation de simplicité et un grain de folie, conjugués à une robustesse naturelle et un sens de la qualité dont on ne se rend vraiment compte que lorsque le tissu est teint. Le tissu est utilisé pour confectionner des objets comme les accessoires de kimono, le kimono et l’obi ainsi que divers autres articles traditionnels.

Caractéristique

La principale caractéristique de ce tissu est que son tissage fait appel à des fils de soie épais dérivés de doubles cocons composés de deux vers à soie réunis. Les nœuds et la brillance exceptionnels des fils de soie permettent de développer une beauté rustique et une impression d’art populaire simple en colorant le tissu plutôt qu’en le laissant tout blanc.

Fabrication

Les cocons de soie sont choisis, puis transformés en fils, tissés, filés, raffinés, teints et assemblés. Il existe quatorze grandes catégories de procédé, qui sont tous effectués à la main dans une chaîne de production continue utilisant de multiples techniques traditionnelles. La formation des fils est un élément particulièrement important de la qualité du produit fini.

totop