Lames forgées d’Echizen

Au début de la période Muromachi (1392-1573), quand un sabreur de Kyoto s’est rendu dans cette région en quête de matières premières, il semble qu’il fabriqua des faucilles pour les fermiers du coin, marquant ainsi le début de la forge dans la région. Sous la période Edo (1600-1868), les lames fabriquées à Echizen se vendaient dans tout le pays grâce au patronage du clan Fukui.
En 1980, Echizen Uchihamono est le premier centre de production de lames forgées qui reçoit la distinction nationale « Produit artisanal traditionnel ».
Les couteaux, les ciseaux, les hachettes et les faucilles font partie des produits les plus souvent fabriqués à l’aide de techniques de forgeage japonaises reconnues au fil du temps, avant leur finition manuelle.

Caractéristique

Les principaux produits incluent des faucilles et des couteaux créés au moyen de techniques de moulage traditionnelles japonaises et achevés à la main.

Fabrication

Les principaux procédés sont le « mawashi haganetsuke », dans lequel l’ensemble est écrasé en diagonale en forme de diamant en partant du coin de l’acier, et la technique du « nimai hiroge », dans laquelle deux lames sont disposées l’une sur l’autre et frappées très rapidement à l’avant et à l’arrière avec un marteau pour qu’elles s’amincissent toutes deux de la même façon.

totop